• Natacha Pesenti

Réflexe tonique symétrique du cou


Explications :

L'intégration du réflexe tonique symétrique du cou est vitale pour que le corps comprenne que la tête peut bouger indépendamment des bras et des jambes et inversement. Egalement pour le

développement de la vue et de l'audition.

Il s'active de 2 manières quand le bébé est à genoux :

- en flexion, la tête part en avant, les bras

fléchissent et les jambes s'étendent

- en extension, la tête part en arrière, le corps suit donc les bras se tendent et il s'assoit sur ses genoux pliés.


Réflexe non intégré :

Si ce réflexe reste actif, l'enfant ne passe pas vraiment par le quatre pattes, ce qui

empêche la création de connexions efficaces entre les 2 hémisphères.


Principales difficultés :

- Mauvaise posture : enroule les jambes autour des pieds de la chaise ou replie une jambe sous les

fesses, s'asseoit en W

- Tensions cervicales, appuie la tête sur les mains ou s'avachit sur des livres

- Difficultés à focaliser de près et de loin

- Difficultés avec la vision binoculaire qui peut entraver la compréhension de ce qui est lu

- Mauvaise coordination oeil-main

- Difficultés avec les jeux de balles

- Bassin et lombaires souvent instables

- Faiblesse du haut des bras, difficultés à nager


Que faire ?

Avec les mouvements rythmiques, il est possible de travailler en douceur pour restaurer la confiance en

soi, la stabilité émotionnelle, une bonne position assise, coordination : cou, mains, bras et muscles

supérieures du dos, des effets positifs sur l'écriture, vision, écoute, orientation et mémorisation.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout